Augmentation par bloc osseux - blocs osseux allogéniques

  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Situation Initiale
  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Crête alvéolaire sévèrement résorbée
  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Bloc maxgraft® visé à la crête
  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Remplissage des interstices avec cerabone®
  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Couverture avec Jason® membrane
  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Fermeture
  • Block augmentation with maxgraft® blocks
    Implantation 6 mois après augmentation
L’augmentation par bloc est une technique mise au point pour la reconstruction de crêtes alvéolaires sévèrement résorbées et pour la régénération de défauts complexes. Le concept classique consiste à prélever des blocs d’os autologue en intra-oral (par ex. symphyse mandibulaire, branche montante de la mandibule, région rétromolaire ou tubérosité du maxillaire) ou extra-oral (généralement sur la crête iliaque), et à fixer les greffons au site d’augmentation par des vis d’ostéosynthèse. En raison de ses excellentes propriétés ostéogéniques et ostéoinductrices, l’os autologue constitue un support idéal pour la régénération osseuse ; cependant, la nécessité d’un second site chirurgical entraîne souvent une morbidité et des douleurs postopératoires accrues, ainsi qu’un risque plus élevé d’infection et de complications. Ces inconvénients, associés à la disponibilité limitée d’os autologue, ont conduit à la mise au point de divers biomatériaux. Les blocs allogéniques, par ex. les blocs maxgraft®, conviennent particulièrement à l’augmentation par bloc en raison de la flexibilité du matériau, qui peut être aisément fixé avec des vis d’ostéosynthèse.

Fermeture des tissus

Veuillez évaluer soigneusement l’état des tissus mous avant l’intervention chirurgicale ! Garder à l’esprit qu’une fermeture sans tension du lambeau est essentielle au succès de toute la procédure.

Application du bloc

Éviter de laisser des espaces importants entre le greffon et le défaut. Un contact étroit entre le greffon et le lit osseux garantit une incorporation réussie du bloc et une régénération plus rapide.

Protection contre la résorption

Le recouvrement du bloc par un matériau particulaire pour greffe osseuse à résorption lente (tel que cerabone® or maxresorb®) peut contribuer à empêcher une résorption trop rapide et à lisser les contours de surface, en particulier dans la zone esthétique.

Lissage du bloc

Éviter les arêtes vives susceptibles de perforer les tissus mous sus-jacents

Période de cicatrisation

La période de cicatrisation moyenne est d’environ 4 mois pour les défauts de petite taille et 6 mois pour les défauts de grande taille. Insérer les implants peu après la cicatrisation pour minimiser le risque de résorption.

Block augmentation with maxgraft® clinical case - Michele Jacotti
Blockaugmentation mit maxgraft® - Dr. Michele Jacotti

En raison de leur procédé de fabrication unique (notamment sans frittage), les blocs maxgraft® conservent leur matrice de collagène et les propriétés biomécaniques naturelles de la matrice osseuse, ce qui permet à ce matériau d’offrir d’excellentes propriétés de manipulation. Pour les chirurgiens buccaux et maxillo-faciaux, les blocs osseux allogéniques pour augmentation constituent la seule véritable alternative au prélèvement d’os autologue du patient. Bien que l’ajustement de la forme du bloc avant son insertion puisse être relativement chronophage, cette procédure procure un lit d’implant stable et un résultat hautement prédictible.

Une prise en charge appropriée des tissus mous permettant une fermeture sans tension de la plaie est de la plus haute importance. Par ailleurs, le lissage de toute arête vive et le recouvrement du bloc osseux par une membrane barrière à résorption lente, telle que Jason® membrane, peuvent contribuer à empêcher la perforation des tissus mous et garantir une cicatrisation non perturbée. Le recouvrement du bloc par un matériau particulaire pour greffe osseuse à résorption lente (par ex. cerabone® ou maxresorb®) peut contribuer à empêcher une résorption trop rapide et à lisser les contours de surface, en particulier dans la zone esthétique.

Contrairement aux blocs osseux allogéniques, les blocs osseux purement minéraux d’origine bovine ou synthétique sont très friables et donc difficiles à façonner ou à fixer. L’augmentation avec des blocs cerabone® ou maxresorb® est une technique exigeante, convenant uniquement aux chirurgiens ayant une expérience préalable de ces matériaux.

Please Contact us for Literature.