Cicatrisation naturelle

  • Natural healing - blood clot stabilization with collacone®
    Dent à extraire
  • Natural healing - blood clot stabilization with collacone®
    Alvéole après extraction
  • Natural healing - blood clot stabilization with collacone®
    Caillot sanguin dans l'alvéole
  • Natural healing - blood clot stabilization with collacone®
    collacone® stabilise le caillot sanguin
  • Natural healing - blood clot stabilization with collacone®
    Fermeture épithéliale et régénération de l'alvéole
  • Natural healing - blood clot stabilization with collacone®
    Régénération osseuse non-finalisé au moment de l'implantation
Conformément à la procédure d’implantation précoce, l’implant est mis en place après l’extraction de la dent, avant que la régénération osseuse ne se produise au sein de l’alvéole. Typiquement, une implantation précoce est réalisée environ 4 à 8 semaines après l’extraction de la dent ; à ce moment, la cicatrisation des tissus mous est terminée, et toute inflammation potentielle a disparu. Une fermeture des tissus mous de l’alvéole facilite les procédures d’augmentation ultérieures, le cas échéant. La cicatrisation naturelle de l’alvéole peut être favorisée par l’application d’une éponge de collagène, comme collacone® — une éponge hémostatique en collagène naturel porcin. L’application de collacone® dans l’alvéole favorise la stabilisation du caillot sanguin formé, alors que sa forme moulée en cône protège la zone de la plaie des aliments et des bactéries.

Application du collacone®

Une fois en contact avec la surface humide d’une plaie, collacone® colle à la plaie et forme une liaison gélatineuse avec le sang. Une fixation par suture croisée ou de rétention peut augmenter la stabilité du cône lorsqu’il est mis en place dans une alvéole d’extraction.

Réhydratation du collacone®

Une application sèche de collacone® est recommandée, car le trempage ou l’humidification du cône avant l’implantation pourrait altérer ses propriétés hémostatiques. Au site du défaut, le cône sec peut rapidement absorber le sang ; durant la mise en place, collacone® maintient son intégrité, même en présence de sang.

Contraindications du collacone®

Comme la plupart des agents hémostatiques, les collagènes ne sont pas destinés à être utilisés dans des plaies infectées ou contaminées ; dans ce cas, ils peuvent devenir un foyer de formation d’un abcès et de prolifération bactérienne.

À l’extraction d’une dent, l’alvéole se remplit de sang. La lésion active la cascade de facteurs de coagulation, qui entraîne la formation d’un caillot de fibrine. Ce caillot sanguin est le point de départ de la cicatrisation et de la régénération de l’alvéole. Des facteurs de signalisation présents dans le sang favorisent la formation de vaisseaux sanguins (angiogenèse) ; ils attirent également des cellules progénitrices et immunitaires en circulation, ainsi que des cellules de tissu conjonctif, qui migrent ensuite dans le caillot et forment le tissu de granulation. En quelques semaines, le tissu de granulation est réorganisé, et la régénération osseuse de l’alvéole commence. Ainsi, la formation d’un caillot stable a une grande importance pour la régénération de l’alvéole ; celui-ci peut être obtenu par le scellement de l’alvéole.

La stabilisation peut être obtenue soit par le scellement de l’alvéole avec un greffon de tissus mous (technique de scellement de l’alvéole), soit par la protection de l’alvéole par la mise en place d’une éponge de collagène (collacone®). La structure spongieuse de collacone® stabilise le caillot et fournit une structure idéale pour l’adhésion des thrombocytes, des fibroblastes et des ostéoblastes. De fins vaisseaux sanguins croissent dans et à travers le cône ; il en résulte l’apport d’oxygène, de substances nutritives et de molécules de signalisation essentielles aux tissus préliminaires formés dans l’alvéole, ce qui favorise la régénération osseuse.

Bien que le volume osseux soit généralement adéquat au bout de 4 à 8 semaines (la résorption de l’os alvéolaire n’ayant pas encore commencé), tout défaut osseux existant dans l’alvéole peut être traité au moment de l’implantation, par augmentation avec du matériau de greffe et recouvrement par une membrane barrière.

Please Contact us for Literature.