Comblement des défauts des tissus mous

  • Défaut traumatique des tissus moux
  • Tissous moux régénérés avec mucoderm®
Les défauts des tissus mous oraux et dentaires peuvent résulter de traumatismes ou d’ablations chirurgicales causant fréquemment la perte de la structure anatomique d’origine des tissus mous. De plus, les changements au niveau des tissus mous affectent négativement l’aspect esthétique et donc la satisfaction du patient. En fonction de la taille du défaut, les déformations tissulaires peuvent aujourd’hui être corrigées sur le plan esthétique par une augmentation à la fois de l’os et des tissus mous ou par une reconstruction des tissus mous et des techniques microchirurgicales seules [1, 2, 3]. Un substitut des tissus mous tel que la matrice mucoderm® est un choix idéal pour traiter les défauts des tissus mous, soit en association avec des matériaux de greffe osseuse, soit dans certains cas particuliers pour une cicatrisation à ciel ouvert.

Réhydratation

mucoderm® sera réhydratée dans une solution saline stérile ou du sang durant quelques minutes pour garantir sa souplesse.

Fixation

L’immobilisation de la matrice au lit de la plaie peut être obtenue par toutes les techniques de sutures connues.

Exposition

En général, il convient d’éviter d’exposer la matrice. En cas de chirurgie résectrice sans tissus disponible pour le recouvrement, mucoderm® peut être laissée exposée pour la cicatrisation. Une fixation étroite aux tissus environnants est nécessaire pour permettre sa revitalisation. Une résorption bactérienne du côté buccal aura lieu, mais des vaisseaux sanguins et des cellules croîtront simultanément dans la matrice, utilisant le support pour la formation de nouveaux tissus mous.

Soins après

Tout traumatisme mécanique porté au site traité doit être évité. On conseillera aux patients de ne pas se brosser les dents du côté concerné durant ~4 semaines après l’intervention. La prévention de la plaque dentaire peut être assurée par un bain de bouche contenant 0,2 % de chlorhexidine.

mucoderm® for reconstructing of soft tissue defects
mucoderm® zur Rekonstruktion von Weichgewebedefekten - Dr. F. Rathe

Après réhydratation de mucoderm® dans une solution saline stérile ou du sang, la matrice peut être mise en place dans/sur le défaut et fixée par toutes les techniques de suture connues. Une fermeture correcte du lambeau assure la revitalisation de la matrice et la régénération des tissus mous. Si mucoderm® est utilisée plutôt qu’une GGL (greffe gingivale libre) pour une cicatrisation à ciel ouvert, veuillez noter que la résorption bactérienne réduira vraisemblablement le délai de dégradation de la matrice, et que la revascularisation devra être assurée par un contact étroit avec les tissus environnants.

[1] Borgonovo et al. Open Dent J. 6: 94-8
[2] Fernandes and Yetzer. Oral Maxillofac Surg Clin North Am; 25(2):241-9
[3] Yilmaz et al. J Craniofac Surg. 19(1): 227-34