Technique de scellement de l’alvéole

  • Socket seal technique with mucoderm®
    Alvéole après extraction
  • Socket seal technique with mucoderm®
    Caillot sanguin dans l'alvéole
  • Socket seal technique with mucoderm®
    Alvéole scellée avec mucoderm®
  • Socket seal technique with mucoderm®
    Réorganisation du tissu de granulation
  • Socket seal technique with mucoderm®
    Régénération de l'alvéole
Conformément à la procédure d’implantation précoce, l’implant est mis en place après l’extraction de la dent, avant que la régénération osseuse ne se produise au sein de l’alvéole. Typiquement, une implantation précoce est réalisée environ 4 à 8 semaines après l’extraction de la dent ; à ce moment, la cicatrisation des tissus mous est terminée, et toute inflammation potentielle a disparu. Une fermeture des tissus mous de l’alvéole facilite les procédures d’augmentation ultérieures, le cas échéant. Après l’extraction, l’alvéole peut être scellée soit par une greffe de tissus mous, soit par une matrice de collagène telle que mucoderm®, afin de stabiliser le caillot sanguin et de le protéger d’une contamination bactérienne ou d’un traumatisme physique. Dans l’approche classique, l’alvéole est scellée par une greffe gingivale autologue, laquelle est prélevée du palais à l’emporte-pièce. La matrice de collagène mucoderm® constitue une alternative valable à cette approche, qui évite au patient l’inconfort de la procédure de collecte.

Réhydratation et découpage de mucoderm®

Avant sa mise en place, mucoderm® sera réhydratée dans une solution saline stérile ou dans du sang durant environ 10 minutes. Après sa réhydratation, mucoderm® peut aisément être découpée à façon avec des ciseaux ou un scalpel.

Désépithélisation

Pour permettre la migration des cellules des tissus mous environnants dans la matrice, les marges gingivales doivent être désépithélialisées avant l’application de mucoderm®.

Suture de mucoderm®

Pour assurer un contact étroit avec la gencive marginale, mucoderm® sera fixée par une suture non résorbable, à savoir une suture discontinue simple ou double.

Socket closed with mucoderm®

À l’extraction d’une dent, l’alvéole se remplit de sang. La lésion active la cascade de facteurs de coagulation, qui entraîne la formation d’un caillot de fibrine. Ce caillot sanguin est le point de départ de la cicatrisation et de la régénération de l’alvéole. Des facteurs de signalisation présents dans le sang favorisent la formation de vaisseaux sanguins (angiogenèse) ; ils attirent également des cellules progénitrices et immunitaires en circulation, ainsi que des cellules de tissu conjonctif, qui migrent ensuite dans le caillot et forment le tissu de granulation. En quelques semaines, le tissu de granulation est réorganisé, et la régénération osseuse de l’alvéole commence. Ainsi, la formation d’un caillot stable a une grande importance pour la régénération de l’alvéole ; celui-ci peut être obtenu par le scellement de l’alvéole.

La technique de scellement de l’alvéole vise à protéger la cavité alvéolaire et à empêcher l’effondrement des tissus mous et la contraction de la gencive kératinisée après l’extraction et avant l’implantation. Après l’extraction, l’alvéole peut être scellée par une greffe de tissus mous ou par une matrice de collagène, suturée aux marges gingivales de l’alvéole. Une autre solution consiste à combler l’alvéole avec un matériau de greffe osseuse avant son scellement. Le matériau de greffe favorise la stabilisation du caillot sanguin et le protège d’une contamination bactérienne et d’un traumatisme physique.

Pour cette indication particulière, botiss a mis au point une matrice mucoderm® circulaire qui se met aisément en place durant la procédure de scellement de l’alvéole, et qui ne nécessite pas d’être découpée.

Please Contact us for Literature.