Préservation de l’alvéole - implantation tardive

  • Socket preservation for late implantation
    Alvéole après extraction
  • Socket preservation for late implantation
    Comblement avec cerabone® et fermeture avec Jason® fleece
  • Socket preservation for late implantation
    Régénération graduelle de l'alvéole
  • Socket preservation for late implantation
    Préservation de la forme de la crête après 6 mois
L’alvéole est tapissée d’os fasciculé, un os spongieux dans lequel s’insèrent les fibres parodontales. Cet os est approvisionné en substances nutritives par le parodonte et, par conséquent, se résorbe après extraction d’une dent. En cas d’os buccal mince, toute la paroi buccale peut se résorber. Le comblement de l’alvéole par un matériau de greffe osseuse peut ne pas empêcher la résorption de l’os fasciculé, mais contribue certainement à maintenir le volume alvéolaire, permettant ainsi ultérieurement une mise en place stable de l’implant, et améliorant le résultat esthétique de la prothèse finale. Lors d’une implantation tardive, l’utilisation d’un matériau de greffe à résorption lente, tel que cerabone®, est recommandée pour obtenir une stabilité à long terme du volume alvéolaire. Celle-ci revêt une importance particulière si le point d’implantation n’est pas connu ou si une restauration classique est programmée.

Temps de régénération

Une période de cicatrisation d’au moins 6 mois est recommandée avant la mise en place des implants ; ceci garantit une intégration stable des particules. Une réentrée plus précoce est possible si cerabone® est mélangé à des granules allogéniques (maxgraft®) ou à des copeaux d’os autologue.

Couverture

Lorsque les parois osseuses sont intactes, la mise en place d’une membrane barrière n’est pas nécessaire ; toutefois, le recouvrement de l’alvéole est recommandé lorsque l’on utilise des matériaux de greffe. L’éponge Jason® fleece contribue à empêcher la migration des particules et protège l’alvéole.

Extraction socket with intact wall

Dans le but de favoriser une formation optimale d’os nouveau, cerabone® granules peut être mélangé à de l’os allogénique (maxgraft® granules) ; cette approche combine les avantages des deux matériaux (à savoir le potentiel biologique du matériau allogénique associé à la stabilité tridimensionnelle à long terme de l’os bovin), avec pour résultat une régénération rapide et la formation d’un os vital solide. Lorsqu’une stabilité à long terme n’est pas nécessaire, une alternative valable à cette approche est l’utilisation de la pâte osseuse synthétique maxresorb® inject. Cette pâte peut être aisément appliquée dans l’alvéole et sa composition unique, fondée sur un gel de nanoparticules d’hydroxyapatite, favorise la régénération osseuse. Une autre possibilité, qui garantit également une manipulation aisée, est l’utilisation de collacone® max. Ce cône, réalisé en matériau composite de granules de phosphate de calcium biphasique liés dans une matrice de collagène, peut être aisément mis en place dans l’alvéole avec une précelle.

La « préservation de l’alvéole » se réfère généralement au comblement d’une alvéole dotée de parois osseuses intactes. Dans ce cas, l’utilisation supplémentaire d’une membrane telle que collprotect®, quoique non nécessaire pour la régénération osseuse, contribue à la stabilisation du matériau et empêche sa migration dans la cavité orale, ce qui est particulièrement important dans les situations où l’alvéole ne peut pas être fermée par un lambeau muqueux. Pour le recouvrement de l’alvéole, l’éponge Jason® fleece représente un choix plus rentable que les membranes barrières. L’éponge de collagène protège l’alvéole et le matériau de greffe, contribue à la cicatrisation de la plaie, et peut être laissée exposée pour une cicatrisation à ciel ouvert. Une autre solution valable consiste à fermer l’alvéole avec mucoderm® (technique de scellement de l’alvéole).

Please Contact us for Literature.